Lâcher-prise

Publié le par IOrigins

Mettez de côté vos émotions.

 

Les émotions sont un guide pour apprendre à se connaître. Une fois que vous vous connaissez, il est important d'avoir confiance en vous et d'oser vivre sans les émotions de peur qui vous paralysent.

 

Les émotions de peur, vous pouvez les reconnaître maintenant. Vous savez ce que vous ressentez quand la peur est présente. Essayez de comprendre ce qui vous fait peur avant de vous y confronter.

 

Par exemple, ce week-end j'ai voulu me confronter à ma peur des reptiles et je n'ai pas réussi à la dépasser.

 

Je me suis pourtant confronté à ma peur de façon raisonnée : J'ai essayé petit à petit, en commençant par le toucher, puis le tenir avec une main, puis avec deux mains, puis que ce soit lui qui vienne sur moi sans que j'ai le contrôle... et là j'ai fait un malaise. Je n'ai pas réussi à gérer mes émotions.

 

Se confronter à ses peurs n'est donc pas le seul remède pour dépasser ses peurs. Avant de se confronter à ses peurs, il faut comprendre d'où elles viennent et essayer de les résoudre : peurs profondes et peurs superficielles.

 

 

Comment comprendre la peur superficielle et la peur profonde?

 

- La première chose à faire est de se demander de quoi avons nous peur :

 

Ce qui me faisait le plus peur était de mourir  : peur profonde. Cette peur a été déclenchée par une peur superficielle : J'avais peur que le reptile devienne agressif si je n'arrive pas à gérer mon stress.

 

 

- Dans un deuxième temps il faut comprendre la peur profonde :

 

Si la peur profonde n'est pas réglée, la peur superficielle restera ! Il faut donc régler la peur profonde en priorité !

 

Dans l'exemple de mon expérience, si j'avais peur de mourir c'est parce que je ne vivais pas la vie que je voulais. En y réfléchissant bien, j'avais laissé en suspend la chose qui me faisait le plus peur : l'amour inaccessible.. C'est par cette peur là que j'aurais dû commencé !

 

- Ensuite, il faut comprendre la peur superficielle :

 

Toujours dans l'exemple de la situation que j'ai vécue, la peur n'était pas celle du reptile en soit, mais celle de mes émotions . J'avais peur de ne pas réussir à gérer mes émotions et je n'avais pas confiance en l'inconnu (la réaction du serpent face à une personne stressée).

 

J'ai essayé de tromper ma peur, je me suis dit que ce serait plus simple si je commençais par un petit iguane et non pas un serpent, car j'avais moins de peur avec l'iguane, il me semblait plus inoffensif . Mais j'ai tout de même fait une "crise d'angoisse" car je n'avais pas le contrôle total sur la situation : le lâcher-prise !


Je n'ai pas réussi à lâcher prise et à laisser toutes mes émotions de côté car j'avais une peur profonde qui n'était pas réglée.

 

 

Comment lâcher-prise :

 

Le lâcher-prise, c'est vivre la vie qu'on veut avoir, ne pas avoir peur du jugement des autres, être en accord avec soi, être soi-même. Faire des choix pour soi dans le respect des autres, tout en suivant ses valeurs.

 

 

Dans mon cas, la première chose que j'aurais du faire était : prendre conscience que j'avais peur de la mort à cause d'une relation toxique que je vivais depuis plusieurs mois, sans réussir à m'en débarrasser. 

 

Cette relation une fois stoppée m'aurait permis de ne plus avoir "peur de mourir" car j'aurais été en accord avec moi-même, j'aurais fait tout ce qui est bon pour moi ! Quand on fait ce qui est bon pour soi, on arrive à gérer ses émotions !

 

 

 

Lâchez-prise, faites ce qui est bon pour vous dans le respect et la tolérance !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article