10) La confiance en l'autre

Publié par IOrigins

La confiance en l'autre est parfois difficile parce qu'elle est liée à la peur de l’échec.

 

 

Nous avons peur que l'autre ne soit pas assez bien pour réussir. En réalité nous n'avons pas confiance en l'autre car nous n'avons pas confiance en nous.

 

 

Comment savoir si vous n'avez pas confiance en vous ou en l'autre ?

 

 

Soit : vous vous mettez toute la pression sur le dos pour tout faire seul, vous ne partagez pas.

 

Soit : vous mettez toute la pression sur l'autre pour qu'il le fasse seul, mais vous attendez que cela soit fait de la façon qui est la meilleure pour vous.

 

 

Nous ne vivons jamais seul et la vie est une multitude de travail d'équipe : au travail, en couple, avec ses enfants, dans la vie amicale, dans la vie sportive parfois, alors arrêtons l'individualité !

 

 

Sans cette confiance en l'autre, nous nous épuisons à tout donner. Nous ne créons pas de relation de confiance les uns envers les autres. La relation sera détruite par un sentiment d'incompréhension, et un ressentiment d'opression .

 

 

 

Comment faire ?

 

- Première étape:

 

Prendre conscience que vous n'avez pas confiance en l'autre !

 

C'est simple, regardez votre relation lorsqu'un problème apparaît.

 

Dans ces situations : est-ce que vous essayez de tout gérer seul ? Est-ce que vous mettez la pression à l'autre pour que ce problème se résolve de la façon dont vous voulez que ça se passe ? Si la réponse est oui, c'est que vous ne lui faites pas confiance.

 

 

- Deuxième étape :

 

Comprenez pourquoi !

 

Pourquoi d'après vous, échouerait-elle si elle avançait toute seule ? Imaginez que cette personne échoue en effet. Une fois l'échec (qui serait entièrement de sa faute) visualisé, acceptez le. Acceptez que cet échec soit réel et que vous n'y êtes pour rien. Vous aviez raison, l'échec a eu lieu, mais rien ne sert de rabaisser l'autre. Il est plus constructif de réfléchir à une solution.

 

 

-Troisième étape :

 

Cherchez une solution ensemble!

 

Si l'échec a eu lieux, montrez lui quel a été la raison de l'échec ( sa réflexion,  son action,  ses émotions?....), et réfléchissez ensemble à trouver une solution plus adéquate. Attention , pas VOTRE solution ! Mais celle que vous aurez trouvez ensemble. Car l'autre n'est pas vous, il a une vision différente des choses, et il peut avoir une ouverture d'esprit différente de la votre qui rend la réflexion beaucoup plus riche.

 

 

 

Soyez ouvert d'esprit ! La différence est une grande richesse et non pas un problème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :